A propos des magazines féminins...

Leur lecture me donne généralement envie de gerber ou de hurler:
- chosification du corps féminin
- existence des femmes uniquement au travers du regard des hommes
- consumérisme débridé et décomplexé
- abus de retouche d'image (ce ne sont plus des photos, mais des dessins)

Si certains osent se réclamer d'un certain "féminisme", la plupart ne sont qu'un ramassis

de clichés destinés à nous faire consommer des produits dont l'utilité et la valeur sont tout à fait discutables. Je reste souvent interdite devant le prix des vêtements présentés: des centaines d'euros pour le moindre top ou pantalon. Et cette glorification du cuir? Écœurante pour une aspirante vegan. (je vais devoir trouver une appellation pour une végétarienne qui consomme des produits laitiers de temps à autre et qui ne porte pas de cuir, sauf pour les chaussures: flexi-vegan?). Pas la peine de reparler des mannequins qui sont utilisés pour présenter ces produits. Ils sont tellement retouchés qu'on devrait davantage parler de dessin que de photo.


Parmi les "tendances" du moment, j'ai noté la résurrection des salopettes. Sérieusement. Pour des adultes. Je ne vois pas à qui cela peut aller. Après tout, je n'ai rien contre ce vêtement, chacun ses goûts et ses mauvais goûts. Mais qui peut avoir envie d'enfiler ce truc informe et peu flatteur, qui rappelle les ados de 13 ans mal dans leur peau? On nous prend pour des pigeon(ne)s.


Faisons simple et minimaliste, que ce soit pour les vêtements et les mises en beauté.
Le bon goût est bien plus proche du minimalisme que de la quête insensée des dernières tendances, qui s'enchaînent à un rythme effréné dans leur but de nous faire craquer notre fric.

Voilà, voilà, c'était le coup de gueule du moment.

Posts les plus consultés de ce blog

C'est l'histoire d'une paire de chaussures...

Un peu de vide, çà fait du bien!

Pourquoi un blog pour les célibataires minimalistes urbains?